web-radio-rock-60's-et-web-radio-rock-70's
drapeaux francedrapeaux anglaisdrapeaux espagnoldrapeaux italien
Marvin Gaye
Bientot Dans La Boutique

Radio rock, Web radio rock 60 et web radio rock 70

bienvenue sur la fiche artistes de la radio consacrée aux années 60 et années 70 ( 60's et 70's )radio et un peu de musique des années 80 ( 80's ), une radio rock progressif, rock psychédélique, folk, hard rock, moobs et garage, bref tout ce qui compose la musique des années 60's, la musique des années 70's et la musique des années 80's.

Vous pouvez nous aider a enrichir le site, en nous proposant des artistes ou vos propres fiches, toutes les aides sont bienvenue pour maintenir notre site avec des détails et fournis

une radio en perpétuelle évolution avec une programmation qui évolue sans cesse grâce a votre participation dans la découverte de nouveaux morceaux et artistes ou groupes ainsi que son site internet dedié aux artistes et groupes qui passent sur notre antenne, biographies d'artistes, présentations d'albums mais aussi lyrics et éphémérides rock vous permettent d'en savoir plus sur les années rock 60 et rock 70, mais aussi vous pouvez retrouver les liens facebook de la page officiel , ainsi que le mail et le chat qui nous permet de prendre de vos news pour mieux faire et suivre l'actu de la radio rock.

Déja plus de 100 heures de playlist 60's et playlist 70's, réparties en plusieurs playlists des mélanges entre 70's et 80's, les weekend longue play , et des sessions live pour permettrent de diffuser des morceaux inédits , bootleg, et des morceaux supérieurs a quinze minutes(souvent le jeudi soir vers 21 h heures française).

voici le mail et le facebook de notre radio , si vous voulez échanger, partager et discuter avec nos membres qui font virent la radio rock , acidbarrett radio rock, Facebook et email: acidbarrett[at]hotmail.fr

voilà pour le tour rapide de la radio et de son site acidbarrett.com, la radio rock qui à du psychédélique dans l'air !!!!

PUBLICITE

Partage et Boutique

Partagez cette page si vous aimez la radio et le site, mais aussi regardez les derniers ajouts sur la boutique du site de la radio rock


Les derniers ajouts et les meilleurs albums dans la boutique acidbarrett; le meilleur des années 60 et 70 sur nos partenaires amazon et itunes, visiter notre boutique Ici
Soft Machine
Third
Lou reed
Rock n Roll Animal
Lou Reed
Berlin
The Doors
L.A Woman

retrouvez les meilleur des fiches artistes ( biographies) sur la radio rock des années 60 et 70, le meilleurs des sixties et seventies sur la radio rock 60's et radio rock 70's Acidbarrett.com

jimmy page double guitare

Ecouter le rock britanique de Jimmy Page sur la radio rock annees 60 / annees 70

Jimmy Page

jimmy page guitarejimmy pagedouble guitare

Rock britanique

jimmy page by dubside on Grooveshark

James Patrick Page OBE (né le 9 janvier 1944) est un guitariste, producteur et compositeur anglais de rock, né à Heston dans la banlieue de Londres. Il est très inspiré par le blues, le folk, la musique indienne et la musique orientale.

Il est le fondateur, leader et compositeur de la majorité des chansons du célèbre groupe des années 1970 Led Zeppelin. Auparavant, dès 1963, il mène une carrière prolifique comme musicien de studio. Sa virtuosité en fait vite un des musiciens les plus demandés lors des séances d'enregistrement des artistes et des groupes phares, jusqu'à son arrivée chez les Yardbirds, fin 1966. Avec ses amis Eric Clapton et Jeff Beck, il est considéré comme l'un des trois meilleurs guitaristes britanniques, et comme l'un des plus influents de l'histoire du rock. En 2005, il est élevé au grade d'Officier de l'Ordre de l'Empire britannique pour son travail caritatif au Brésil et a aussi reçu en 2008 le titre de Docteur honoris causa pour son apport à la musique. En 2011, le magazine américain Rolling Stone le classe troisième derrière Jimi Hendrix (1er) et Eric Clapton (2e) dans le classement des 100 meilleurs guitaristes de tous les temps.

Le 24 août 2008, il apparaît lors de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Pékin où il joue Whole Lotta Love dans le Stade du Nid D'oiseau aux côtés de la chanteuse Leona Lewis. En septembre 2008, il est la vedette avec The Edge (U2) et Jack White (The White Stripes) du film-documentaire It might get loud.

Début de carrière

Jimmy Page est né en 1944 à Heston (Londres), une banlieue ouest de Londres qui forme aujourd'hui le district londonien de Hounslow. Son père est gestionnaire de personnel dans l’industrie et sa mère est la secrétaire d’un médecin. Fils unique, Page déménage avec sa famille à Epsom, en 1952. Il débute la guitare à l’âge de 12 ans et, même s’il suit quelques cours à Kingston-upon-Thames, acquiert son jeu de façon autodidacte. Ses premières influences sont des guitaristes rockabilly comme Scotty Moore ou James Burton, tous deux musiciens sur les enregistrements d’Elvis Presley, mais aussi Johnny Day qui a joué avec The Everly Brothers et Cliff Gallup guitariste de blues des Gene Vincent1. La chanson de Presley, Baby Let’s Play House, est l’un de ses morceaux favoris sur sa première guitare électrique, une Futurama Grazioso de seconde main. Les talents de Page s’étendent également au monde acoustique avec un jeu folk, reprenant des morceaux de Bert Jansch, John Renbourn ou des influences plus blues avec Elmore James et B.B. King. À l’âge de 14 ans, il participe à une émission de la BBC, All Your Own, qui présente des enfants talentueux ou collectionneurs. Il fait une apparition avec un groupe de skiffle, un genre musical populaire à l’époque.

Jimmy Page quitte l’école à l’âge de 14 ans pour poursuivre sa carrière musicale et, après quelques accompagnements avec le poète Royston Ellis et le chanteur Red E. Lewis, il est approché par Neil Christian, chanteur du groupe The Crusaders. Page fait des représentations avec Christian pendant deux ans, puis enregistre sur plusieurs albums, dont le single de novembre 1962, The Road to Love.

C’est à cette période qu'il tombe sérieusement malade, atteint par une mononucléose infectieuse qui l’empêche de continuer les concerts. En convalescence, Page décide de mettre la musique de côté pour se consacrer à son autre passion, la peinture. Il s’inscrit au Sutton Art College de Surrey.

Travail en studio

Alors qu’il est encore étudiant, Page fait souvent des incursions dans les concerts du Marquee Club, auprès de groupes comme Les All Stars de Cyril Davies ou Blues Incorporated. Il y joue avec des guitaristes en devenir, à l’instar de Jeff Beck et Eric Clapton. Un soir, John Gibb de The Silhouettes le remarque et lui demande s’il est prêt à l’aider à enregistrer des singles pour EMI, dont The Worrying Kind. Mais c'est l'offre de Mike Leander de Decca Records que Page accepte, et sa première session pour le label est l’enregistrement de Diamonds par Jet Harris & Tony Meehan, un tube qui devient numéro 1 en Grande-Bretagne au début de l’année 1963.

S'ensuivent quelques brèves collaborations avec Neil Christian and The Crusaders et avec Carter-Lewis and The Southerners, le groupe de Mike Hurst et Mickey Finn and the Blue Men. Page se lance alors dans un travail en studio à temps complet. En tant que guitariste de studio, il est connu sous le surnom de Little Jim, pour éviter la confusion avec Big Jim Sullivan, alias Big Jim.

En 1964, Page joue sur As Tears Go By de Marianne Faithfull, sur Tobacco Road de The Nashville Teens, sur une version alternative de Heart of Stone des Rolling Stones, sur Baby, Please Don't Go, Gloria, Here Comes the Night et plusieurs autres singles de Them & Van Morrison, sur Is it True et What'd I Say par Brenda Lee, ainsi que sur toutes les chansons de Dave Berry entre décembre 1963 et juin 1965. Guitariste préféré du producteur Shel Talmy, il finit par travailler sur quelques chansons des Who et des Kinks2. Il prend part aux enregistrements du premier album des Kinks (il ne joua aucun des solos, malgré les rumeurs), ainsi qu'au premier single des Who, I Can't Explain, mais ses parties ne seront pas retenues pour la version finale. Il joue également sur leur morceau Bald Headed Woman.

En 1965, Page est engagé par le manager des Rolling Stones, Andrew Loog Oldham, en tant que producteur et A&R - artiste et répertoire, chargé des questions administratives et contractuelles pour les enregistrements - pour le label Immediate Records qu'il vient de créer. Ce nouveau poste lui permet de produire un single de John Mayall et trois albums de Chris Farlowe. Toujours en 1965, il joue avec Eric Clapton sur sept blues instrumentaux qu'il produit pour Immediate. Page écrit quelques chansons avec Jackie DeShannon. Il travaille en tant que musicien sur l’album Love Chronicles de Al Stewart en 1969, et sur cinq morceaux de l’album de Joe Cocker, With a Little Help from My Friends.

Quand il est interrogé au sujet des chansons sur lesquelles il a joué - et plus particulièrement celles où son rôle est controversé - Page déclare qu’il lui est difficile de s'en souvenir en raison de la masse de travail lors des enregistrements à l’époque. De plus, les archives des sessions de ces années ne détaillaient pas toujours avec exactitude toutes les interventions de tous les musiciens présents et, quand bien même c'était le cas, certaines maisons de disques ont disparu depuis, avec leurs archives. Diverses estimations indiquent qu’il joue sur 50 à 90 % des enregistrements qui furent produits en Angleterre entre 1963 et 19662. Mais beaucoup de rumeurs courent qui ne seront jamais vérifiables, d'autant plus que, pour celles que l'on peut correctement distinguer dans l'accompagnement musical, certaines de ses interventions supposées à la guitare ne sont pas clairement identifiables à l'oreille, de manière incontestable. Page figure aussi aux côtés d'artistes venant de l'Europe continentale comme Nico, Michel Polnareff (Page joue sur La Poupée qui fait non, sortie au printemps 19663), avec Françoise Hardy3, Eddy Mitchell (sur What'd I Say) ainsi qu'avec Johnny Hallyday pour la bande-son du film À tout casser4.

En 1966, Jimmy Page joue un rôle secondaire dans le film Blow-Up de Michelangelo Antonioni. Dans une scène, il joue le rôle d'un musicien de groupe avec le groupe The Yardbirds.

En 1968, John Paul Jones et lui participent tous deux à l'enregistrement de The Hurdy Gurdy Man de Donovan5.

Si Page a joué avec un grand nombre de musiciens connus dans les années 1960, une partie de ces premiers morceaux ne sont disponibles que sur des bootlegs, la plupart diffusés par le fan-club de Led Zeppelin à la fin des années 1970. Parmi ces enregistrements figurent notamment une vieille jam session avec Keith Richards, ainsi qu’une reprise de Little Queen of Spades du bluesman Robert Johnson.

Yardbirds

À la fin 1964, on propose à Page de remplacer Eric Clapton dans The Yardbirds, mais il décline l’offre, n'entendant pas léser son ami Clapton. En février 1965, Clapton quittant The Yardbirds, Page devient libre d'accepter, mais refuse à nouveau pour ne pas quitter sa carrière lucrative dans les studios. Il craint aussi que sa santé ne soit affectée par les tournées, si bien qu’il propose en lieu et place son ami Jeff Beck pour remplacer Clapton.

En 1966, Jimmy Page joue un rôle secondaire dans le film Blow-Up de Michelangelo Antonioni. Dans une scène, il joue le rôle d'un musicien, bien évidemment, avec les autres membres du groupe The Yardbirds6.

Le 16 mai 1966, le batteur Keith Moon, le bassiste John Paul Jones, le claviériste Nicky Hopkins, Jeff Beck et Page enregistrent Beck’s Bolero dans les IBC Studios de Londres. Cette expérience donne une idée à Page qui désire former un groupe avec Beck, John Entwistle et Keith Moon des Who. Le projet est abandonné en raison de l’absence d’un chanteur de qualité et de conflit avec des engagements contractuels existants.

Après le départ d’un autre membre des Yardbirds, le bassiste Paul Samwell-Smith, Page se décide à rejoindre la formation en tant que bassiste. Il ne tarde pas à reprendre sa double-guitare pour jouer aux côtés de Beck alors que Chris Dreja retourne à la basse. Le potentiel musical du groupe est toutefois troublé par des tensions internes causées par les tournées et le manque de succès commercial. Ils ne sortent qu’un single Happenings Ten Years Time Ago. Si Page et Beck jouent ensemble dans les Yardbirds, le trio Page-Clapton-Beck ne joue jamais ensemble en même temps dans ce groupe. Les trois guitaristes se retrouveront plus tard lors d’un concert de charité en 1983.

Beck quitte les Yardbirds qui reste un quartet. Ils enregistrent un album avec Page, Little Games. L’album n’est pas un succès, atteignant péniblement la 80e place dans les Billboard Music Charts, malgré un son plutôt commercial pour l’époque. En revanche, les concerts contrastent avec les réalités du studio, devenant de plus en plus expérimentaux et laissant entrevoir certains aspects de Led Zeppelin.

C'est à cette époque que Page commence à s'intéresser à la musique orientale en allant, après une tournée des Yardbirds, écouter dans son pays le célèbre joueur de sitar Ravi Shankar. Il déclare:« j'étais allé en Inde en rentrant d'une tournée avec les Yardbirds. Je n'avais pas réussi à convaincre qui que ce soit de m'accompagner; ils voulaient tous aller à San Francisco. Cela faisait un bout de temps que j'écoutais cette musique et je voulais l'entendre jouer autrement que sur disque. Disons ça comme ça : je possédais un sitar avant George Harrison. Je ne prétendrai pas que j'en jouais aussi bien que lui. Je pense que George s'en servait très bien. Within You Without You est de très bon goût. Il a passé beaucoup de temps à étudier avec Ravi Shankar, et ça s'entendait. Je suis allé voir un concert de Ravi Shankar un jour, et pour te prouver que cela remonte à loin, il n'y avait pas de jeunes dans le public; juste un tas de personnes âgées de l'ambassade indienne. Une fille que je connaissais était une de ses amies et elle m'a emmené le voir. Après le concert, elle me l'a présenté et je lui ai expliqué que j'avais un sitar, mais que je ne savais pas comment l'accorder. Il a été très gentil et m'a écrit les accords sur un bout de papier».

En 1968, Keith Relf et Jim McCarty mettent un terme à leur participation avec The Yardbirds. Contractuellement, Page doit encore un album à la maison de disques. Il recrute d’autres membres pour terminer des concerts en Scandinavie : tout d'abord il s'adresse au bassiste John Paul Jones dont il connaît l'efficacité en tant que musicien de studio minutieux et efficace. Cherchant un chanteur, il s'adresse tout d'abord à Steve Marriott, mais celui-ci fait déjà partie d'un autre groupe : The Small Faces. Il propose alors à Terry Reid de rejoindre le groupe naissant. Celui-ci lui conseille un jeune chanteur de Blues, Robert Plant, qui à son tour suggère le batteur John Bonham avec qui il avait déjà joué dans un groupe de blues plus ancien, justement The Band Of Joy.

Pour ne plus s'afficher comme les Yardbirds et marquer un tournant musical, les New Yardbirds changent leur nom pour « Led Zeppelin » le 9 novembre 1968, lors d'un concert au London Roundhouse de Chalk Farm, en Angleterre. L'origine de ce nom provient d'une blague de Keith Moon, le batteur des Who : en mai 1966, Jimmy Page travaille avec Moon, le claviériste Nicky Hopkins et John Paul Jones sur le titre de Jeff Beck, Beck's Bolero. Page a l'idée de former un supergroupe avec ces musiciens, mais Keith Moon, qui n'a nullement l'intention de quitter les Who, lui indique que son projet va « s'écraser au sol comme un Zeppelin de plomb » (Lead Zeppelin). Deux ans plus tard, après avoir hésité entre Mad Dogs et Whoopie Cushion, Jimmy Page adopte cette appellation, modifiée à la demande de Peter Grant qui souhaite que le a soit supprimé pour éviter les différences de prononciation entre le Royaume-Uni et les États-Unis.

Led Zeppelin

En 1968, après que Jimmy Page ait repéré Robert Plant, qui lui suggère John Bonham pour batteur, les quatre musiciens de Led zeppelin se réunissent pour la première fois. Le résultat est satisfaisant, les quatre hommes s'entendent, c'est le début de Led Zeppelin. Dès 1969, le groupe sort 2 albums : Led Zeppelin et Led Zeppelin II. Si le premier est un succès, l'autre l'est encore plus. Mais le groupe n'est pas directement reconnu dans son propre pays. Il faut attendre qu'il ait son succès en Amérique avant que l'Angleterre s'intéresse à ce nouveau groupe. En effet, les premières tournées américaines et européennes furent un succès. En 1970, Led Zeppelin sort son 3e album : Led Zeppelin III. Et, en 1971, l'album IV du groupe fait son apparition dans les bacs des disquaires. Ce dernier album est considéré comme le meilleur du groupe, ne serait-ce que pour la chanson Stairway to Heaven (4e chanson de l'album). La chanson, rencontre un succès planétaire et est aujourd'hui, comme un hymne du rock'n roll. En 1973, le groupe sort un nouvel album cette fois-ci nommé Houses of the Holy. Cette même année, le groupe fait une tournée européenne qui rencontre un immense succès. En 1975, c'est l'album Physical Graffiti qui atterrit dans les bacs. En cette même année, le groupe sort son premier film The Song Remains the Same, qui est jugé très mauvais par la critique ; mais comme le dit Philippe Manœuvre « The Song Remains the Same, peut être un très mauvais concert de Led Zep au Madison Square Garden en 73, demeure évidement 1 million de fois plus intéressant qu'un spectacle de Lenny Kravitz ». En 1977 l'album Presence sort, qui illustre la période la plus noire du zeppelin. En 1979, l'album In Through the Out Door, qui sera d'ailleurs le dernier du groupe, sort. Et, en 1980, après sa 40e vodka, le batteur du groupe, John Bonham, décède. Il est retrouvé mort au domicile de Jimmy Page. C'est la fin du groupe.
Influence

Les expériences antérieures de Page à la fois dans le studio et avec les Yardbirds influencent fortement le succès de Led Zeppelin dans les années 1970. En tant que producteur, compositeur et guitariste, il fait de Led Zeppelin un prototype qui va devenir une référence pour les futures formations et un vecteur pour les courants proches du hard-rock et du heavy-metal.

La succession de notes rapides dans Communication Breakdown est par exemple citée par le guitariste Johnny Ramone comme étant l’inspiration pour son style punk, avec des cordes strictement grattées du haut vers le bas. Par ailleurs, Eddie Van Halen met au point sa technique du Tapping après avoir vu un solo de Page sur Heartbreaker lors d’un concert en 1972. Le solo de Stairway to Heaven a été qualifié de meilleur solo de tous les temps par plusieurs magazines de guitare, dont Guitar World10 et Total Guitar. Durant les années 1970, Page est nommé Guitariste de l’année pendant cinq ans par le magazine Creem. D'autres styles sont inspirés par Led Zeppelin.

En 1969, Led Zeppelin appose les noms Page et Plant sous deux titres écrits en réalité par Willie Dixon et chanté par Muddy Waters : You Shook Me, et You Need Love renommé Whole Lotta Love. Dixon leur intente un procès, et le gagne.

Avec les Yardbirds

1967 : Little Games
1970 : Live Yardbirds! Featuring Jimmy Page

Avec Led Zeppelin

1969 : Led Zeppelin
1969 : Led Zeppelin II
1970 : Led Zeppelin III
1971 : Led Zeppelin IV
1973 : Houses of the Holy
1975 : Physical Graffiti
1976 : Presence
1976 : The Song Remains the Same (bande originale du film éponyme)
1979 : In Through the Out Door
1982 : Coda
1997 : BBC Sessions
2003 : How the West Was Won
2007 : Mothership

En solo

1982 : Deathwish II (Soundtrack)
1984 : No Introduction Necessary
1988 : Outrider
1989 : Session Man Vol. 1 (compilation d'inédits)
1991 : Session Man Vol. 2 (compilation d'inédits)
2000 : Hip Young Guitar Slinger And His Heavy Friends (compilation d'inédits)
2012 : Lucifer Rising and Other Sound Tracks

Avec Roy Harper

1985 : Jugula

Avec The Firm

1985 : The Firm
1986 : Mean Business

Avec David Coverdale

1993 : Coverdale/Page

Avec Robert Plant

1995 : No Quarter (Unledded)
1998 : Walking into Clarksdale
2001 : Live at Montreux

Avec John Paul Jones

2000 : Lovin' Up A Storm
2000 : Rock And Roll Highway (avec John Bonham - postum)

Avec les Black Crowes

2000 : Live at the Greek

Web Radio Rock 60's et web radio rock 70's de Jimmy Page sur acidbarrett

faire un coms / make a coms

Mettez vos login et mot de pass pour poster





Votre commentaire de moins de 1001 mots dois etre poster


Vous pouvez poster une video (you tube) comme ceci :
( http://youtu.be/nLN72sR9w0M ) avec votre commentaire


ET / OU poster une photo avec votre commentaire



Captcha a completer pour poster


*champ obligatoire

vous devez etre inscrit et avoir confirme votre mail pour poster un commentaire

You must be registered and have confirmed your email to post a comment

PUBLICITE
Biographies Rock: 22
Compteur Global gratuit sans inscription

- copyright@acidbarrett.com - 2012 - 2013 - la web radio rock consacrée aux années 60 et aux années 70